Iron Man: Le Diable En Bouteille

iron-man-le-diable-en-bouteilleTitre : Iron Man Le diable en bouteille

Scénariste : David Michelinie/ Bob Layton

Dessin : John Romita Jr/ Carmine Infantino

Editeur VO : Marvel Comics

Editeur VF : Panini Comics

Collection : Best of Marvel

 

Sortie du film Iron Man oblige (vous pouvez en lire ma critique ici), les éditeurs de comics VO et VF nous ont largement abreuvé de tête de fer pendant le mois d’avril. J’ai donc bien profité de la chose moi aussi, en me faisant offrir pour mon anniversaire l’un des albums publié pour l’occasion.

Le Diable en bouteille couvre les épisodes 120 à 128 de la première série Iron Man. Une série publiée en 1979, à une époque où je n’étais même pas encore une lueur lubrique dans l’œil de mon père. Mais il faut bien dire que cette histoire d’Iron Man avait fait beaucoup de bruit, jusqu’à aujourd’hui encore.  Comme je n’aimerai pas mourir idiot, je me suis décidé à le lire.

 

Ces épisodes contiennent deux histoires qui se jouent en parallèle. Nous avons la rencontre entre Tony Stark et son nouvel ennemi, Justin Hammer, un riche industriel adepte des super-vilains comme hommes de main. Mais nous avons surtout la lutte de Tony Stark contre l’alcool. Car Stark est alcoolique, et le propose de cet album est de lui faire accepter.

 

D’une certaine manière, nous avons là ce qui fait l’essence même des personnages Marvel. Ils ont beau être forts, riches, puissants, ils sont aussi dotés de grandes faiblesses. C’est dans cet esprit là que les personnages des années 60 ont été créés, et David Michelinie et Bob Layton entrent bien dans cet état d’esprit là.

Une fois lu, c’est vrai que l’alcoolisme est traité de manière fort intéressante. C’est une toile de fond, que l’on découvre oppressante pour le personnage. D’autant que rouler bourré, c’est pas génial, mais voler bourré dans un costume de super-héros, c’est encore moins une bonne idée.

 

Ceux qui ont envie de découvrir Iron Man à la suite du film peuvent commencer avec cet album. Il faut savoir qu’un deuxième film est en préparation, et que Jon Favreau, son réalisateur, envisage sérieusement de se baser sur « Démon dans la bouteille » pour ce second opus.

3 réflexions sur “Iron Man: Le Diable En Bouteille

  1. Gib. Il y a 6 ans Répondre
    Oui, cette histoire m’a l’air fort alléchante. Tout l’intérêt de la BD américaine réside dans sa recherche des faiblesses, des doutes de personnages qui par convention sont souvent enfermés dans le registre super-héros. A chaque type de force correspond une certaine faiblesse, souvent inattendue. L’art de la scénariser en fait le charme!

  2. Yaneck Chareyre Il y a 6 ans Répondre

    Ce que tu décris là est surtout une particularité de l’éditeur Marvel, historiquement. LEs faiblesses de Superman. bof quoi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s