Mes Comics Du Mois- Mars 2

heroes-5-et-52-9

Marvel Heroe n°5

 

Mighty Avengers #5 (Brian Michael Bendis/ Frank Cho)

La nouvelle équipe officielle de Vengeurs fait toujours face à Ultron, le puissant robot créé initialement par Henry Pym. Mais cette fois-ci, Ares, dieu grec de la guerre, prend les rênes et fait preuve de tout son génie tactique. Heureusement, parce qu’Ultron a trouvé le moyen de commander les missiles nucléaires américains.

Un épisode sympathique, mais dont l’histoire commence à vraiment trop s’étaler. En 5 épisodes, l’histoire n’avance pas beaucoup. On peut légitimement se demander si la même histoire (qui finira au prochain épisode) n’aurait pas pu être traitée plus rapidement. Heureusement, il nous reste Frank Cho, toujours aussi bon au dessin, surtout pour qui est amateur de formes féminines généreuses.

 

Incredible Hulk Vol.2 #106 (Greg Pak/ Gary Frank)

Comme la couverture du magazine nous l’annonce, nous entrons ce mois-ci dans les évènements de World War Hulk. Le géant vert a été envoyé sur une planète isolée par ses amis, il revient, et il n’est pas content du tout. Panini Comics en profite pour commencer à nous glisser dans Marvel Heroes la série régulière de Hulk, qui a toujours eu bien du mal à s’implanter en France. Dans cet épisode, on retrouve Miss Hulk, la cousine de Hulk, alors qu’elle vient de se faire jeter du SHIELD, et qu’on lui a neutralisé ses pouvoirs. Elle fait la rencontre d’un jeune génie désireux de réhabiliter et de venger Hulk. Il va tout faire pour la convaincre de le suivre dans cette quête.

Je ne connais pas cette série, mais je trouve que cet épisode est très bien choisi, pour relancer Hulk dans un magazine français. Facilement accessible, plein de charme, il n’y a rien à jeter là dedans. Il place aussi des personnages secondaires liés à l’évènement World War Hulk, ce qui est pratique. Un bon choix, donc de la part de Panini.

 

New Avengers Illuminati #4 ( Brian Michael Bendis, Brian Reed/ Jim Cheung)

Il y a peux d’épisodes publiés dans cette série, alors Panini les publie au compte-gouttes. Les six leaders super-héroïques se retrouvent à nouveau, pour faire face à un personnage, dont on pouvait douter qu’il soit dans la continuité Marvel. Marvel Boy a fait l’objet d’une mini-série écrite par Grant Morrisson, voyant l’arrivée de ce soldat Kree sur Terre, désireux de la conquérir. Aucun indice notable ne laissait penser que ces aventures se passaient bien dans l’univers classique Marvel, mais maintenant, on peut dire que si, puisque les Illuminatis vont tenter de lui retourner le cerveau afin qu’il cesse d’avoir la conquête de la Terre comme objectif.

Pour l’instant, à mon sens, un des moins bons épisodes de la série. Difficile de dire pourquoi, c’est un ressenti que j’ai du mal à expliquer.

 

Omega Flight #5 (Michael Avon Oeming/ Scott Kolins)

Les Omega Flight finissent de se fighter contre une horde de demons et l’équipe des Démolisseurs.

Comment dire… Non, cette série ne m’aura pas convaincu, et pas intéressé. Oeming, qui est pourtant un scénariste confirmé, ne fait pas naître en moi d’attachement pour ces personnages. Ca sonne creux, il n’y a pas d’âme. Ajoutez à cela les dessins de Kolins dont je ne suis pas fans, gâtés par un coloriste qui a fait un travail ignoble, autant vous dire que ce n’est pas l’épisode qui me fait acheter le magazine. Heureusement, c’est leur dernière apparition.

 

**********************************************************************

52 n°9

52 #33/34/35/36 (Geoff Johns, Grant Morrison, Greg Rucka, Mark Waid/ Keith Giffen, Joe Prado, Tom Derenick)

Beaucoup d’auteurs pour ce magazine, qui n’est qu’une seule série. L’an dernier, DC Comics a tenté un pari, celui de produire un comics hebdomadaire, qui ne verrait par ailleurs aucune de ses grosses icônes à l’action. Pari réussit, car la série a fait d’excellentes ventes, et a jouie d’une très bonne critique.

Nous avons donc des pans de vie de cet univers, de héros de second ou de troisième ordre, voir de vilains. Plusieurs intrigues s’enchaînent, Montoya et La Question, Lex Luthor et les Infinity Inc, la famille Black Marvel, ou Supernova. Des aventures toutes très intéressantes, qui nous permettent d’apprécier ces personnages, et cet univers.

A mon grand regret, je n’accroche pas au reste des séries DC, mais celle-ci a un je ne sais quoi de plus que les autres.

Pour information, le magazine était jusqu’à il y a peu mensuel, il est devenu bimestriel, faute de ventes suffisantes. Panini ira jusqu’au bout, mais visiblement, le plaisir que je prends à lire 52 est un plaisir solitaire….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s