Le Gourmet Solitaire

le-gourmet-solitaire

Titre : Le Gourmet Solitaire

Scénariste : Masayuki Kusumi

Dessinateur : Jirô Taniguchi

Editeur : Casterman

Collection : Sakka

J’ai la chance d’avoir accès aux médiathèques de Grenoble, la ville où je vis. J’y prends beaucoup de bandes dessinées, et pour une fois, j’en ai choisi une avec la ferme intention d’en parler ici.

Cette œuvre que j’ai choisie, elle m’avait été conseillée par un ami, je faisais ainsi d’une pierre deux coups. C’est un manga, histoire de contribuer un peu à la diversité de cet endroit.

Une œuvre très particulière, très éloignée des clichés habituels du genre. Pas d’éclaboussures de sang, ni d’adolescentes évaporées. Juste le journal de bord d’un « gourmet solitaire ». Cet homme, on ne sait pas grand-chose de lui. Il est grossiste, il vend des marchandises à des professionnels. Lesquelles, on ne sait pas. En tous cas, il a des clients à travers tout le Japon. Mais ce n’est pas là la chose importante. On ne sait même pas comment il s’appelle. Pas important non plus.

Ce qui est important, c’est que cet homme est un gourmet. Il aime manger, il aime découvrir en mangeant.  Chaque escale dans un restaurant est une histoire à part entière. Il y a quelque chose du haïku, dans ce livre, ces poèmes traditionnels japonais (que vous trouverez par ailleurs LA, pour ce qui est de mes créations personnelles en la matière). Chaque histoire capte l’essence d’un moment, d’une rencontre entre un homme, un lieu, et un plat. Ce livre est une quête du moment parfait, de l’harmonie.

Ce livre, c’est aussi pour nous occidentaux, une découverte. Découverte du Japon contemporain, découverte de faits culturels, éloignés des clichés et des poncifs. Nous y apprenons par exemple que la nourriture est servie suivant deux possibilités : soit qu’elle accompagne l’alcool, soit pour elle-même. Suivant que vous êtes dans l’une ou l’autre des situations, on ne vous servira pas du tout les mêmes plats.

Masayuki Kusumi est l’auteur de ces histoires. Le gourmet solitaire lui ressemble un peu.  Une poste-face de sa main nous éclaire sur leurs différences, mais aussi sur leur point commun. Tous deux sont ouverts à la découverte, tous deux aiment et attendent la rencontre.

C’est Jiro Taniguchi qui met tout cela en image. J’ai déjà parlé de lui via Kaze No Sho, mais vraiment, c’est un auteur que j’affectionne. C’est un dessinateur complet. A l’aise sur les décors et les architectures, il est tout autant capable de traduire avec vérité les émotions de ses personnages. Le tout avec un trait simple, précis, efficace.

« Le gourmet solitaire » est réservé aux amateurs de récits atypiques. Il ne s’y passe rien, il n’y a pas d’histoire. Seuls ceux qui ont l’esprit de découverte pourront trouver le sens de tout cela.

4 réflexions sur “Le Gourmet Solitaire

  1. hamnessa Il y a 5 ans

    J’avais également pris ce manga à la bibliothèque mais je n’ai pas aimé… J’ai trouvé que c’était répétitif, mou…Mais l’auteur est remonté dans mon estime grace à Quartier lointain et Terres de rêve que j’ai beaucoup aimé!

  2. Yaneck Il y a 5 ans

    J’essayerai de trouver l’homme qui marche.
    En tous cas, ce petit cours de gastronomie japonaise, moi, m’a beaucoup plu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s